Les deux boîtes noires de l'Airbus A310 de la compagnie Yemenia qui s'était abîmé au large des Comores fin juin vont être envoyées à Paris pour y être analysées, ont annoncé dimanche des responsables de l'enquête.

L'accident, survenu par mauvais temps alors que l'appareil avait entamé sa descente vers l'aéroport de Moroni, avait coûté la vie à 153 personnes, dont 65 Français. Une seule survivante avait été retrouvée, une adolescente de 14 ans.

Des experts à Paris vont récupérer les informations des deux boîtes noires, retrouvées vendredi, mais d'autres analyses seront effectuées à Moroni et les recherches dans l'épave vont se poursuivre, a déclaré Mohamed Ali Abdou, responsable de l'enquête.

"Des corps se trouvent encore dans l'épave et les opérations de repêchage continuent", a-t-il dit. Six corps ont pour l'heure pu être récupérés par les équipes de plongeurs en eaux profondes de l'EDT Ares. Les boîtes noires, qui enregistrent les communications dans le cockpit et les données en vol, devraient permettre de faire la lumière sur les causes de l'accident, demeurées inconnues.

Source: France Soir
Retour à l'accueil