En avril 1999, les  Comores étaient secouées par des événements sociaux, politiques et communautaires que le gouvernement de l'époque était incapable de juguler, se laissant dépasser par la situation. Ni la police, ni la gendarmerie ne maitrisaient alors les événements. Donc il a fallu que l'armée prenne ses responsabilités pour assurer la sécurité de la population et surtout éviter que les Comores plongent dans l'anarchie totale. Colonel Azali, en tant que chef d'état-major et, chef de l'armée à l'époque, en homme intelligent, rigoureux et discipline, a pris le pouvoir avec une légitimité absolue pour rétablir et protéger la paix.

Azali l’homme de la situation

Dès son arrivée au pouvoir en 1999 le colonel a fait l'éducation comme projet phare. Il a stabilisé les grèves, renforcé l'enseignement de base, le baccalauréat se déroulait entre juillet-Aout au lieu de novembre-décembre pour les années antécédentes. Quatre ans plutard, il a crée l'université qui compte désormais plus de 6000 étudiants. C'est fini l'exode de nos étudiants à l'étranger. Nos enfants pauvres et riches font leur études supérieures aux Comores c'est plus de 3 milliards de francs comoriens de gain par an que les comoriens allaient envoyer leurs enfants à l'étranger. Tous par ce que le colonel a bien compris que l'éducation est la colonne vertébrale de la société, car elle fait promouvoir la perfectibilité de l'homme. Elle fait sortir l'homme de l'état des origines pour connaitre certaines perfections des ses facultés. Elle englobe tous les axes, secteurs de la vie humaine. De là, l'éducation est le moteur, le poumon, l'élément clé, la garantie du développement humain et la transformation intégrale d'une société donnée. Donc, l'éducation c'est la clé du progrès et elle aide l'homme à avoir le gout, l'amour du travail, car le travail de son coté ennobli l'être humain, le milieu ambiant, ainsi que la nature. L'éducation a pour rôle de mener l'individu à l'excellence. Elle conduit l'homme au bien et vise le bien commun de l'homme en société. Donc, on peut dire que sans elle l'homme est finalement incapable de déterminer son rôle.

"Azali l'homme de la paix".

L'homme de la paix et de la stabilité, depuis 2001 après l'adoption de la nouvelle constitution notre pays grâce au colonel Azali a retrouvé sa stabilité. Nonobstant son cout élevé, ce système malgré tout a permis à notre pays de retrouver ses lettres de noblesse.

C'est pour cela qu'au moment où les comoriens ont senti que Sambi voulait s'éterniser au pouvoir, en bafouant la constitution, son Excellence Muhshimiwa Azali est sorti de son silence en appelant Sambi à se soumettre à la constitution. Pour rappel à ceux qui oublient vite, le colonel a tenu une conférence de presse dans les locaux du restaurant le SELECT à Moroni en 2009 pour rappeler à Sambi les principes de notre constitution.

MCHANGAMA Chaanbane

Retour à l'accueil