IMGP3826Jamais une parfaite justice chez des hommes de mauvaise foi. L’affaire CBE et HSS ne devrait pas passer inaperçue. Mais bon, les apanages sont irréversibles. Ceci est coutume chez les comoriens « unosiza mitso na mitrede ye hifa ». L’attribution illégale de la zone de production de sables de Handouli dans le Hamanvu, domaine de CBE à des pirates étrangers dont HSS holding, n’est pas un fait surprenant. Chez les soi-disant autorités comoriennes, une fois que les poches sont pleines, tout est légal et patriotique, sans moindre honte ni sentiment. Ce faisant l’installation sans crainte du groupe HSS holding à Handuli, qui ensuite s’est emparé de 80% du terrain de travail de CBE, bénéficie la complicité des autorités comoriennes animées d’une jalousie et d’une mauvaise fois à travers les leurs au profit des autres.

 

Rappelons très bien que ce groupe des pirates qui n’a que sucer le sang des comoriens sous prétextes d’investissements, est autorisé par le régime de « Namruddhoi » dont celui de Sambi de s’installer illégalement sur la zone susdite. Des libanais qui ne contribuent que virtuellement dans notre pays et qui véritablement ne font que remplir leurs poches et ceux  de Sambi et ses hommes par la sueur et le dénigrement du peuple comorien. Autre preuve des Comores représentées à l’UNESCO par trois libanais dont les noms ont été précédemment cités dans ce périodique. Déjà une couche de boue sur le front de notre pays.

 

Certes, personne ne peut se dire ne sachant pas que la zone de Handouli-hamanvu reste depuis longtemps domaine de travail de la société CBE, qui assurait quelques emplois des comoriens dont plusieurs familles reposaient sur les dos. Donc diminution du chômage en quelques doses. Pourquoi tant de haine ? Peut-on parler de l’ignorance ou de la mauvaise fois ? Avec quel sang ose-t-on privilégier des pirates étrangers au lieu des enfants du pays dont l’économie reste dans le pays ? Le privilège légal c’est-à-dire destiné à l’enfant comorien qui veut investir au pays, n’est pas un traitement de faveur, mais un devoir patriotique.  Et les avocats des diables qui ne pensent qu’à leurs poches, mesurent l’ampleur du problème et de la traitrise ? Je m’en doute.

 

Enfin, le plus décevant, le plus honteux… c’est le laxisme ou bien l’inaptitude de la justice comorienne sur cette affaire. Quand on a appris que la président du tribunal s’était déclarée incompétente à juger l’affaire et que la cour d’appel confirme la déclaration d’incompétence, cela montre l’arrêt cardiaque de cette justice longtemps opprimée. Et voilà, chose faite et une porte qui se voit grandement ouverte en faveur des Pirates de HSS holding avec la complicité de la justice corrompue et qui s’est déclarée incompétente. Et de l’autre coté, on se contente d’un Etat de droit or privé de justice.

 

SAID YASSINE Said Ahmed

COMORESplus    

Retour à l'accueil