Le super ministre des finances dont chacun devine les ambitions présidentielles, mériterait d’être déféré devant une Cour. Le Chef d’accusation se trouve dans des documents du ministère qui considère que les Comores sont composées par trois îles et non quatre, et qui traite Mayotte de département français. Les preuves matérielles sont constituées par tous les documents projets financés par l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement et la Coopération française. On pourrait aussi consulter les documents relatifs au prétendu co-développement. Enfin il y a cette lettre explicite dont voici l’en-tête

 

Le Parlement comorien devrait se saisir de cette affaire scandaleuse et déférer le Vice-Président chargé des finances devant la Cour de sureté de l’Etat.

On ne peut plus continuer cette mascarade où d’un côté l’Etat soutient que Mayotte est comorienne et de l’autre agit comme s’il s’agissait d’un département français. Il faut supprimer le visa comorien pour Mayotte et arrêter de considérer l’occupation d’une partie du territoire national comme un simple différent entre amis, il faut que l’Etat réfute toutes les inepties françaises et autres tendant à légitimer l’inexistence d’une nation comorienne vivant sur nos quatre îles.

Idriss (15/06/2013)

Retour à l'accueil