IMAG0071Un peu de respect à la population, monsieur le ministre de l’intérieur et de l’information. La situation est trop grave qu’il ne l’imagine. Depuis il y a deux jour les comoriens attendent l’autorité intéressée, dont le ministre de l’intérieur, confirmer à travers les ondes, la tentative de coup d’Etat dont le su est commencé par des rumeurs. Et si l’investiture n’a pas eu lieu à Mdé, ceux étant présents ne sauront rien pour informer ?

Alors, le ministre, de l’intérieur, chargé de l’information, doit tenir ses responsabilités, celle de libérer les comoriens des rumeurs. Même si quelques peaux d’affinité semblent dans le filet, il faut user le pouvoir en toute légalité et de justesse. Parlant de tentative de déstabilisation aux Comores, il y aurait pire. Il est temps que Monsieur Hamada Abdallah, ministre de l’intérieur prenne conscience de ses responsabilités. Un ministre de l’intérieur doit être le premier à agir dans une situation pareille mais pas laisser les rumeurs gagner terrain puis après faire des couches aux ouïes.  

Monsieur le ministre de l’intérieur, doit savoir que le pays n’est pas sécurité, le pays a eu de la chance tout simplement. Tant que le gouvernement en place n’œuvre pas pour trouver les assassins de Combo, tant qu’il n’œuvre pas pour mettre en taule les gangs, les pilleurs qui sont sans doute armés, mafieux qu’ils soient, tant que l’impunité règne toujours dans notre justice, tant que le service de l’immigration fait des entrées et sortes des étrangers sans contrôles, tant que la corruption est toujours votre monnaie d’échange, tant que vous-même êtes à la tête de ce ministère… ne prenez pas les comoriens pour des idiots. Sécurité n’est pas. Et surtout la sécurité de nos localités.   

Alors voilà, le pays a eu de la chance, le coup d’Etat a été déjoué par je ne sais pas quoi mais, aucune sécurité n’est enregistrée aux Comores. Encore une fois, un peu de respect. Un ministre qui fuit ses responsabilités, mais uniquement, sa réaction, c’est quand il fait beau, alors là un pays mal barré. Pourquoi mettre tant de temps pour éclairer la situation ?  Pourquoi ce ministre prend toujours de temps pour agir, comme c’était le cas de l’affaire d’Ikoni, un retard calculé qui empiré la situation et coûté la vie d’une ville entière ? Pourquoi, que les rumeurs circulaient, jusqu’à ce que la vérité s’impose, au sujet de cette tentative de coup d’Etat, le ministre de l’intérieur est sans voix ?  

SAID YASSINE Said Ahmed

COMORESplus 

Retour à l'accueil